Dans sa position initiale, éteint, l'appareil est assez compact. Les lignes sont quelque peu austères.

Un bilan de l’hiver 2017-2018



Le beau temps peine à s’installer, pourtant les bourgeons fleurissent, et les jours se sont allongés depuis un moment déjà. L’heure est venue pour l’hiver de céder la place à un nouveau printemps, et pour moi de procéder à un nouveau bilan.

Au cours des mois passés, j’ai eu l’occasion de tester les dernières nouveautés lancées par Lomography et Fujifilm.

Le Lomo’Instant Square, venu récemment gonfler les rangs de la gamme instantanée de Lomography, m’a aidé à immortaliser la neige tombée sur Paris dans les jours les plus froids de l’hiver. Cet appareil, dans la droite lignée de la série Lomo’Instant, est présenté par Lomography comme le seul appareil 100% analogique utilisant le film Instax Square. On peut probablement y voir une forme de pied de nez envers Fujifilm et son SQ 10, appareil hybride qui a en partie recours à des technologies numériques.
Le Lomo’Instant Square est, accessoirement, le seul appareil instantané au monde capable de prendre des photos sur deux types de films Instax différents, grâce à un dos spécial accueillant les recharges de films Instax Mini.
Bon, je ne lui décernerai pas un prix de beauté, son physique un peu raide est un brin hardcore pour moi, mais j’ai apprécié de retrouver les options de contrôle habituelles chez Lomography, et la qualité des images m’a également séduit.

La neige tombait sur Paris quand j'ai pu essayer le Lomo'Instant Square. Les immeubles haussmanniens s'étaient couverts d'un grand manteau blanc.

La neige tombait sur Paris quand j’ai pu essayer le Lomo’Instant Square. Les immeubles haussmanniens s’étaient couverts d’un grand manteau blanc.

L’Instax Share SP-3 est un autre produit que j’ai pu essayer dans les semaines passées. Il ne s’agit pas d’un énième appareil photo instantané, mais du troisième modèle d’imprimante Instax créé par Fujifilm. Les deux précédentes versions permettaient d’imprimer, depuis son téléphone, ses images sur du film Instax Mini. L’Instax Share SP-3 reprend le même concept, mais cette imprimante-ci fonctionne avec les films carrés Instax Square, le dernier format lancé par Fujifilm, l’année dernière. Elle vient donc développer et enrichir cette sous-famille de la gamme Instax qui a été lancée l’année dernière, et qui ne comptait jusque là que l’appareil Photo Instax Square (ou SQ 10).
L’imprimante, plutôt jolie d’aspect, se pilote avec une application qui, sans être parfaite, s’avère ludique et propose surtout de nombreuses options de personnalisation.

L'Instax Share SP-3 vous laisse imprimer tous types d'images présentes sur votre téléphone.

L’Instax Share SP-3 vous laisse imprimer tous types d’images présentes sur votre téléphone.

J’ai, par ailleurs, profité de l’hiver pour créer sur le site un espace dédié à la présentation de photographes passionnés par l’instantané et les Polaroids. Je suis très heureux d’avoir pu recueillir ainsi les témoignages de Vincent Gabriel, Florent Dudognon, Wilfried Halliot, parmi d’autres… En répondant à quelques questions sur leur travail et leur pratique photo, ces artistes nous livrent des informations intéressantes sur leur rapport particulier à l’instantané, et sur les techniques qu’ils utilisent.

Je m’efforcerai d’enrichir régulièrement cette partie du site avec de nouvelles présentations de photographes.

Après une année 2017 particulièrement riche, qui a vu les annonces et les sorties d’appareils se succéder à un rythme soutenu, 2018 s’annonce plus calme, à première vue… Mais les mois qui viennent pourraient bien nous réserver des surprises. Restons attentifs !