Technique créative : décomposition de polaroids dans l'eau

Idée créative : Décomposition de polaroid dans l’eau



Lorsque l’on fait de la photo instantanée, il n’est malheureusement pas rare de produire quelques ratés. Ne jetez pas vos photos floues, mais donnez leur une nouvelle vie ! Cette technique créative, piochée dans l’excellent Grand Livre du Polaroid de Rihannon Adam, est toute simple à mettre en oeuvre et donne d’intéressants résultats graphiques.

Tout amateur de photo instantanée Polaroid fait face à des déceptions. Quand les conditions de lumières sont insuffisantes, les polaroids se révèlent parfois flous. Ou bien la mesure de l’exposition a été faussée par une scène à forte contraste, et la photo est sombre, ou trop claire.
Passée la déception, la tentation est grande de jeter son image à la poubelle. N’en faites rien, gardez vos ratés. Avec un peu d’inspiration, ils peuvent prendre une nouvelle dimension. C’est ce que nous apprend le Grand Livre du Polaroid, écrit par Rihannon Adam. Dans cet excellent ouvrage, dont je vous recommande chaudement la lecture, l’auteur nous dévoile de nombreuses techniques créatives autour des polaroids. Certaines permettent d’offrir une nouvelle vie à vos polas ratés.

Cette photo d’un bon pote, prise par temps gris, est irrémédiablement floue. Pas une bonne pioche pour mes albums, mais un candidat parfait pour notre petite expérimentation.

Cette photo d’un bon pote, prise par temps gris, est irrémédiablement floue. Pas une bonne pioche pour mes albums, mais un candidat parfait pour notre petite expérimentation.

La technique que nous présentons ici vise à altérer l’image en la laissant tout simplement plongée dans l’eau. Les agents chimiques contenus dans le cliché vont être libérés après un temps et attaquer peu à peu l’image. Le dos noir du polaroid, notamment, va se décomposer et donner à l’eau une vilaine teinte. Ne touchez à rien mais laissez le temps et la chimie faire leur oeuvre.

Pour mener cette expérience, vous aurez besoin :

  • d’un cliché polaroid (Impossible Project ou Polaroid Originals) flou ou raté
  • d’un objet petit et lourd, qui servira de leste
  • d’une boîte en plastique avec son couvercle
  • d’une bonne dose de patience
Ces petits galets seront parfaits pour maintenir le polaroid au fond de l’eau.

Ces petits galets seront parfaits pour maintenir le polaroid au fond de l’eau.

Voici ensuite la méthode à suivre, toute simple :

  1. Placez votre Polaroid au fond de la boite, face contre le fond.
  2. Lestez ensuite la photo avec un poids, l’idée étant de la maintenir plaquée au fond, de l’empêcher de flotter une fois que nous aurons ajouté l’eau.
  3. Versez de l’eau du robinet dans la boîte de façon à immerger complètement la photo.
  4. Fermez la boîte, placez-la dans un endroit où vous ne craindrez pas de la laisser reposer pendant un certain temps.
  5. Oubliez-la quelques semaines, surveillez de temps en temps l’évolution de l’image à mesure que le polaroid se décompose.

Mettez fin à l’expérience quand vous êtes satisfait du résultat. Sortez alors l’image de sa boîte après avoir retiré l’eau, puis rincez-la à l’eau claire, en essuyant les bords du cadre. Enfin, laissez-la sécher. Vous avez sacrifié une photo ratée pour obtenir une image stupéfiante, avec un rendu organique unique, qui ne manquera pas d’intriguer.

Armez-vous de patience. Le procédé de dégradation est lent. Le dos du polaroid n’amorce pas son processus de décomposition avant une bonne dizaine de jours au moins. Laissez le temps s’écouler et mettez fin au procédé quand l’image obtenue vous donne satisfaction.

Cela prend du temps, mais au contact de l’eau, le dos du polaroid finit par se désagréger et troubler l’eau. Ne touchez à rien et laisser la magie (ou la chimie) opérer.

Cela prend du temps, mais au contact de l’eau, le dos du polaroid finit par se désagréger et troubler l’eau. Ne touchez à rien et laisser la magie (ou la chimie) opérer.

Il est aussi possible, comme le signale l’auteur du Grand livre du Polaroid, d’expérimenter, de multiplier les variantes de cette technique créative en ajoutant à l’eau d’autres produits. Eau de javel, bicarbonate de soude, colorants sont autant de pistes à expérimenter. Tentez des variations en les ajoutant soit en fin de procédé, soit dès le début.