Interview : Laurent a.k.a. Silver Fox

20 août 2020
Laurent a.k.a Silver Fox

Laurent consacre 90% de sa production photographique à l'instantané. Fort de son expérience avec les films Polaroid, il a développé un univers qui oscille entre intimité, minimalisme et errance, des thèmes qui se prêtent magnifiquement au support pola.

Comment êtes vous venu à la photographie instantanée ? Quelle part de votre production photo globale représente-t-elle aujourd’hui ?
Depuis les années 80 je fais de la photographie argentique noir et blanc. L’utilisation du “Polaroid” était réservé aux utilisations familiales, comme souvenir et partage.
C’est cette idée de partage qui m’a fait revenir vers la photographie instantanée à la fin des années 2000, il y a une douzaine d’année. Au même moment, j’apprenais que la société Polaroid arrêtait la production des films !
Aujourd’hui, l’instantané représente 90% de ma production d’images.

Avez-vous un appareil favori, avec lequel vous prenez la plupart de vos polas ?
Je n’ai pas, à proprement parler, d’appareil favori. Je les aime tous et le choix est toujours cornélien quand il s’agit de partir en voyage ou en shooting. Il faut anticiper sur le choix des photos que l’on va faire. Couleur ou Noir et Blanc ? Quel format ? Quelle sensibilité ? Je ne pars jamais avec un seul appareil, mais quel que soit le choix de l’appareil principal, il y en systématiquement un deuxième qui revient sous la main, c’est le SLR 680, qui est le plus compact et le plus polyvalent.

Si vous deviez définitivement choisir entre films couleurs, ou films noir et blanc, lesquels garderiez-vous, et pourquoi ?
Noir et Blanc, sans hésitation. C’est avec le noir et blanc que j’ai appris le photographie.
Et en format intégral, avec le Noir et Blanc SX70 ou 600, il est assez aisé de lifter l’émulsion, une technique que j’aime particulièrement.

Photo Laurent aka Silver Fox
Photo Laurent aka Silver Fox
Photo Laurent aka Silver Fox

Vous photographiez différents sujets en instantané, mais quel est votre thème de prédilection, ou celui qui se prête le mieux au support, selon vous ?

J’aimerais avant tout dire qu’au delà des thèmes, ce qui m’importe dans une photo, ce sont la lumière et la composition. J’essaye de créer mes photos comme on crée un tableau. Chaque photo doit se suffire à elle-même.

On trouvera souvent dans mes photos une recherche d’intimité, et le format polaroid s’y prête très bien. Deux notions sont présentes ici : le sujet, ou l’intimité du sujet et du photographe, mais aussi l’intimité du lecteur avec la photo. Quand on expose un original, l’image est « petite » (8 cm x 8 cm), ce qui oblige le lecteur à faire l’effort de s’approcher pour la lire. Il devient intime avec l’image. Physiquement, il ne peut y avoir une foule devant une petite image exposée, il est donc seul avec l’image. Oui je ne suis pas pour la distanciation…

D’autres thèmes abordés également dans mes images sont l’errance et les paysages minimalistes. Peut-être pour faire contrepoids à l’intimité.

Que pouvez-vous dire de la série que vous présenterez en octobre, à l’exposition organisée par Expolaroid ?
Deux facettes de mes travaux seront présentées dans l’exposition du mois d’octobre.
Une série de plages, d’une part. Graphisme minimaliste et errance seront à l’ordre du jour.
Une deuxième partie présentera des travaux de recherches achevés ou en cours. Des recherches sur différentes techniques ou sur des compositions différentes, des présentations différentes, un peu comme si vous entriez dans l’intimité de mon atelier.
L’idée est de vous faire partager mes travaux et de vous donner envie de faire, ou de collaborer avec moi.

Photo Laurent aka Silver Fox

Photo Laurent aka Silver Fox

Photo Laurent aka Silver Fox

Photo Laurent aka Silver Fox

Vos portraits et photos de nu témoignent d’un vrai sens de la composition. Est-ce quelque chose que vous avez développé par la pratique seule, ou en étudiant certains artistes ?
J’ai tout appris seul, dans le sens où je n’ai pas fait d’école de photographie et où je n’ai jamais pris de cours de photographie.
J’ai lu, j’ai regardé, j’ai exercé mon oeil, dans la rue, au studio. J’ai expérimenté : “cela ca marche, cela ca ne marche pas”… Bref, l’expérience et mon propre goût des belles choses… Voilà ma recette.
Comme pour tout, il y a des règles de base très simples à connaître, à maîtriser, pour pouvoir ensuite les détourner et… Créer son univers.

Quel regard portez-vous sur le retour du Polaroid ces dernières années, et sur l’orientation actuelle de la célèbre marque ?
Je suis ravi que la marque puisse reprendre sa place dans le paysage photographique, comme à la grande époque, et qu’elle développe de nouveaux outils pour étendre ses parts de marché, développer le nombre d’utilisateurs de films et donc la production des films. Cela nous permettra d’avoir un produit pérenne, d’avoir toujours de meilleurs résultats, mais aussi d’adapter notre créativité aux produits qui sont mis sur le marché.
Bien sûr, en tant que gros consommateur de films, et de fait promoteur du film instantané Polaroid auprès du public et dans les réseaux sociaux, j’aimerais un support de la marque pour développer mes travaux.

Photo Laurent aka Silver Fox
Photo Laurent aka Silver Fox
Photo Laurent aka Silver Fox
Laurent, a.k.a Silver Fox
Retrouvez son travail
Sur Instagram : instagram.com/laurent_studio

A découvrir aussi

Interview Audrey Borgel

Interview : Audrey Borgel

Audrey baigne dans la photographie depuis toujours. Cette photographe aguerrie a une approche très personnelle du polaroid. Elle n’hésite pas à le manipuler pour le présenter sur d’autres supports, lui apportant ainsi une touche très plasticienne. Elle nous parle de sa pratique, de sa sensibilité vis à vis de l’instantané.

Lire
Interview Photographe Anne Locquen

Interview : Anne Locquen

Anne a débuté sa pratique de la photographie avec l’instantané il y a quelques années. Un parcours inhabituel, qui lui a permis de développer un style bien à elle, avec un goût prononcé pour les techniques visant à manipuler le support pola. Découvrez quelques unes de ses images.

Lire
Interview Olivier Gimeno

Interview : Olivier Gimeno

C’est du côté du Mont Ventoux qu’Olivier, amateur de photo argentique, vit et mène ses excursions dans la nature. Il y capture des paysages et des couleurs que les films Instax retranscrivent à merveille, en mettant de côté les aspects techniques pour se concentrer sur son sujet.

Lire
Cécile La Fille Renne

Interview : Cécile, La Fille Renne

Cécile, plus connue sous le nom de la Fille Renne, est une grande pratiquante de photo argentique, et une collectionneuse chevronnée. Une passion qui l’amène à expérimenter avec différents films et formats en instantané. Découvrez son univers et son approche du polaroid.

Lire
Restez à jour
Passionné de photo instantanée ? Recevez les nouveautés du blog avant tout le monde !
En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.