L'appareil OneStep 2 édition "Stranger Things" de Polaroid Originals

Nouveautés de mai chez Polaroid Originals



Les beaux jours se mettent tranquillement en place et Polaroid Originals décide de nous titiller avec quelques nouveautés. Sont apparus ces derniers jours une nouvelle édition du OneStep 2, qui rend hommage à la série à succès Strangers Things, ainsi que de nouvelles éditions limitées de film.

Un appareil Stranger Things…

La nouvelle a été annoncée il y a quelques jours. Polaroid Originals sort une édition spéciale de son appareil OneStep 2, aux couleurs de la série Stranger Things.
La série diffusée sur Netflix a su trouver et fédérer une vaste audience, avec son atmosphère qui restitue subtilement le charme et l’essence des années 1980. Une décennie au cours de laquelle les appareils Polaroid étaient à l’honneur, extrêmement populaires et répandus dans les foyers. Le partenariat est donc plutôt bien vu. Surtout, il fournit le prétexte à cette édition spéciale qui se démarque par un concept assez insolite, renversant au propre comme au figuré : les logos Polaroid et One Step 2 sont inscrits à l’envers. Les coloris sont également originaux, dans le sens où ils n’avaient pas encore été exploités pour cet appareil. La façade est bleue pétrole, l’objectif est cerclé de rouge.

… et des film Stranger Things

Le thème de la série a inspiré l’appareil, mais également une série de films i-Type Stranger Things, avec des cadres illustrés par des éléments qui font écho à la série et fleurent bon les 80ies. Cette série de films Stranger Things compte 16 cadres différents au total. Or, les recharges de films ne contiennent que 8 photos, donc 8 cadres différents, pris au hasard parmi les 16 existants.
Les inconditionnels de la série seront peut-être tentés d’acheter plusieurs recharges pour collectionner l’ensemble des cadres de la série. Attention, il s’agit de films i-Type, qui ne peuvent être utilisés qu’avec les appareils récents de la marque : les modèles OneStep 2 et OneStep+.

Le film Stranger Things rend hommage aux lieux et aux éléments de la série Netflix à travers 16 cadres différents à collectionner.

Le film Stranger Things rend hommage aux lieux et aux éléments de la série Netflix à travers 16 cadres différents à collectionner.

D’autres films pour célébrer l’été

Mais la marque pense aussi aux heureux possesseurs d’appareils vintage, qui se nourrissent de film 600 pour la plupart (les modèles récents cités à l’instant acceptent aussi ces films, en plus des films i-Type).

L’été dernier, Polaroid Originals nous avait proposé pas moins de trois éditions spéciales du film 600 pour fêter l’été. Les éditions Tropics, Deep Sea Dive et Ice Cream Pastels offraient respectivement des motifs végétaux, des motifs marins et des couleurs pastels qui sentait bon la crème solaire et le sable chaud.

Polaroid Originals nous gratifie cette année d’un film très fruité. Le film « Summer Fruits » présente en effet des cadres ornés de fruits en tous genres. Kiwi, fraises, framboises, fruits frais, fruits des bois… il y en a pour tous les goûts. Cette édition aux motifs rafraîchissants et aux couleurs douces tombe à point nommé. Elle sera de circonstance pour les photos souvenirs de vacances. La série compte 12 cadres différents, toujours pour 8 photos par pack de films.

Quelques semaines plus tôt, sont déjà sortis les films 600 Summer Haze, (intégrant une série de 8 photos avec des cadres à tonalités chaudes de rouges, d’oranges et de jaunes célébrant les golden hours), et i-Type Summer Blues (8 cadres présentant des dégradés de bleus évoquant les ciels d’été).

Les films de l’été dernier semblent à présent épuisés et introuvables, preuve s’il en faut qu’il vaut mieux vous précipiter sur ces éditions limitées à leur sortie, si vous les trouvez à votre goût.

Ces nouveautés plutôt bien vues et bienvenues nous montrent que la marque Polaroid Originals reste active et sait renouveler ses classiques avec une petite pincée d’originalité. On aimerait toutefois voir le retour de certains films qui n’ont jamais été réédités. On pleure encore la disparition du film Round frame, par exemple, moins excentrique sans doute, mais qui avait ses fans.