Film Impossible Project Duochrome Orange & Black

Petit bilan personnel du printemps en instantané



Et voilà, une autre saison a filé avec son cortège d’instantanés. Le printemps aura été très riche, entre la sortie de nouveaux appareils et la découverte de quelques autres originalités. Voici un petit compte rendu des derniers mois.

Côté Fujifilm, les deux annonces importantes faites ces derniers mois ont vu le jour, avec les sorties très rapprochées, courant mai, de l’Instax Mini 9 et de l’Instax Square.

Le premier de ces appareils est une mise à jour du modèle d’entrée de gamme sur ce segment, l’Instax Mini 8, qui s’enrichit pour l’essentiel de deux fonctionnalités. D’une part, un miroir à selfie greffé près de l’objectif facilite le cadrage pour les autoportraits. D’autre part, une lentille de close up, accessoire amovible, se clipse sur l’objectif de l’Instax Mini 9 afin de gagner en netteté sur lorsque vous photographiez sur de courtes distances. Avec ces atouts, le plus abordable des appareils Instax Mini muscle son jeu pour les plans rapprochés et portraits serrés.

L'Instax Mini 9 et son prédécesseur, l'Instax Mini 8

L’Instax Mini 9 et son prédécesseur, l’Instax Mini 8

L’Instax Square, le second appareil sorti en mai par Fujifilm, bouleverse quant à lui complètement la donne, dans la mesure où il casse les codes et ne rentre dans aucune case déjà connue chez Fujifilm. Appareil photo hybride, produisant des images au format carré, et disposant de films dédiés, il embarque un écran numérique et un système de retouche permettant d’appliquer des effets à ses images avant impression : vignettage, luminosité, mais aussi et surtout filtres à la sauce Instagram. L’Instax Square laisse en outre la possibilité au photographe de n’imprimer que les photos de son choix. Fini les ratés, et il devient possible de sortir plusieurs exemplaires d’une même image.
Avec ce modèle qui mêle aussi bien fonctions de prise de vue, d’édition et d’impression, on s’éloigne certes un peu de la pure photo instantanée, mais on aurait tort de bouder son plaisir face à cet appareil innovant, qui ne manque pas d’audace.

La bonne nouvelle, c’est que Fujifilm m’a donné l’opportunité d’essayer l’un et l’autre de ces appareils. Si bien que vous allez pouvoir retrouver un test de l’Instax Mini 9, et un autre test dédié à l’Instax Square. Vous découvrirez ce que ces deux modèles ont sous le capot.

Côté Impossible Project, j’ai mis la main sur quelques nouvelles éditions que je n’ai pas encore testées, faute de temps. Des packs Duochrome Black & Rose et Eley Kishimoto sont venus grossir les rangs de ma réserve de films, et attendent juste d’être croqués par un de mes polas.

Hâte de prendre quelques photos avec cette édition Eley Kishimoto sortie par Impossible Project.

Hâte de prendre quelques photos avec cette édition Eley Kishimoto sortie par Impossible Project.

Bon et puis j’ai aussi profité de l’arrivée des beaux jours pour continuer à prendre des photos avec le Lomography Instant Automat, appareil plein de ressources qui permet réellement d’exercer sa créativité. Ajoutez en effet à ses multiples accessoires-gadgets une pincée de folie avec les éditions spéciales des films Instax, et vous pouvez réellement créer des petits instantanés surprenants. Je n’ai pas réussi en revanche à mettre la main sur un exemplaire du Lomo Instant’Automat Glass, qui m’avait tapé pourtant dans l’oeil.

L’été arrive et les appareils instantanés et autres polaroid seront comme chaque année des compagnons de route privilégiés pour immortaliser le temps vacances, en fixer les meilleurs moments. Il va falloir faire le stock de films instantanés en cherchant les bons plans et les meilleurs prix. Et aussi affronter quelques maux de tête pour décider quels appareils glisser dans le sac photo.