Instax Square de Fujifilm

Pourquoi Fujifilm va frapper fort avec Instax Square



Fujifilm a profité du salon Photokina pour commencer à communiquer sur la sortie au printemps 2017 d’un format carré, baptisé Instax Square. Pour moi cette annonce est une petite bombe. Qui pourrait bien, accessoirement, faire trembler Impossible Project.

Un bon complément de la gamme Instax

Ce format carré tombe à point pour compléter la gamme Instax de Fuji. Elle se limitait jusqu’ici aux films rectangulaires Mini et Wide. Fujifilm se montre très malin en pariant sur le carré, largement popularisé par Instagram et toutes les applications de photographie mobile ces dernières années. Il y a peu de doute sur le fait que ce format saura trouver son public et séduire même de nouveaux consommateurs.

D’ailleurs, les dimensions de l’Instax Square (une image de 62mm de côté sur un cadre total de 85,6mm x 72mm) jouent en sa faveur et font un très bon compromis entre les films Mini et Wide. Si on reproche souvent à l’Instax Mini d’être trop petit (ses dimensions sont très proches de celles d’une carte bancaire : 5,4 x 8,6 cm, avec un rectangle de 4,6 x 6,2 cm consacré à l’image), il semble toutefois plus populaire que le format Wide, pourtant deux fois plus gros (8,6 x 10,8 cm, avec un rectangle de 6,2 x 9,9 cm consacré à l’image). Il faut dire que l’Instax Wide souffre de quelques handicaps : il est plus cher et fonctionne avec des appareils très encombrants. Du coup, ils sont difficilement transportables et donc pas pratiques pour un usage assez casual. Les appareils Mini s’avèrent eux bien plus discrets, plus maniables.

L’Instax Square va fonctionner avec un nouvel appareil, que Fujifilm n’a pas encore dévoilé. Mais si celui-ci se révèle plus compact que les boîtiers fonctionnant avec les pellicules Instax Wide, et se rapproche davantage des boîtiers Mini, le succès risque fort d’être au rendez-vous.

Dans une vidéo publiée en octobre, Fujifilm dévoile quelques premières images de l'appareil qui fonctionnera avec le film Instax Square.

Dans une vidéo publiée en octobre, Fujifilm dévoile quelques premières images de l’appareil qui fonctionnera avec le film Instax Square.

Un pavé dans la mare d’Impossible Project

Fujifilm frappe aussi un grand coup en venant clairement marcher sur les plates-bandes d’Impossible Project. Digne héritier du papier Polaroid, il était jusqu’ici le seul à proposer un format carré.
Les photos Instax Square vont mesurer 62 x 62 mm sur un cadre total de 85 x 72mm. Les photos impossible Project, identiques aux photos Polaroid originelles font quant à elles 79 x 79 mm, sur un support global de 88 x 107 mm. Avec près de 2 cm en moins, les images Square de Fujifilm seront donc 20% plus petites que les photos d’Impossible. Une taille proche mais plus réduite. Il s’agit plus probablement d’un savant calcul chez Fuji.

En effet, jusqu’à présent ceux qui voulaient continuer à pratiquer ce format sympathique n’avaient d’autre choix que de passer par les films Impossible, plus coûteux que les films Instax (Environ 2,5 € pour une pose Impossible contre 1€ la photo Instax Mini, et 1,15€ la photo Instax Wide). Ce coût pouvait d’ailleurs clairement être un frein à l’entrée pour tous ceux qui auraient souhaité refaire du polaroid avec le format carré, souvent synonyme de Polaroid à l’ancienne. Fujifilm leur donne une nouvelle chance de renouer avec le format carré qui leur tient à cœur. Dans la mesure où le film va utiliser une recette déjà éprouvée, avec des composants chimiques identiques à ceux des autres formats Instax, et restera donc sur le fond similaire à ceux-ci, il y a fort à parier que le film Instax Square sera moins cher que celui d’Impossible Project. Et peut-être même dans des proportions significatives.

Quel salut pour Impossible ?

Quel avantage concurrentiel gardera Impossible Project ? La marque pourra toujours compter sur une gamme de films riche, allant du noir et blanc à la couleur, composée de déclinaisons infinies autour des cadres de couleur ou texturés, et d’éditions limitées qui ravissent les fans. Surtout, les films Impossible seront les seuls à continuer à faire vivre les anciens appareils Polaroid. Or, en matière de photo instantanée, le sentiment de nostalgie joue pour beaucoup. Beaucoup d’utilisateurs resteront attachés à leur vieux pola, au look si authentiquement vintage.

Square, un outil de conquête

Avec son nouveau format Instax Square, Fujifilm s’attirera peut-être les faveurs des amoureux d’Impossible Project, mais entérinera surtout le succès déjà rencontré par sa gamme. De plus, le format carré, qui surfe aussi bien sur un sentiment nostalgique que sur un effet de mode, servi par un prix raisonnable, pourrait bien déclencher auprès d’un public nouveau des vocations de s’essayer à la photo instantanée.