Quel polaroid Instax Mini choisir

Quel Instax Mini choisir chez Fujifilm ?



Vous avez envie d’acheter un Instax Mini mais vous vous y perdez un peu entre les différents modèles proposés par Fujifilm, et ne savez lequel choisir ? Voici un comparatif des appareils de la gamme Instax Mini pour vous aider à faire le meilleur choix en 2017.

Vous avez bien su choisir entre Instax Mini et Instax Wide. Des deux formats, c’est le plus petit qui vous intéresse. Bon, mais maintenant, vous faites face à un nouveau mal de crâne. Parmi les différents modèles d’appareils Instax Mini proposés par Fujifilm, vous ne savez lequel choisir… Du calme. On vous présente chacun des trois appareils Mini, l’essentiel de ce qu’il faut retenir à leur sujet, la façon dont ils se positionnent dans la gamme Instax et le public ciblé. Suivez le guide.

L’instax Mini 8 : abordable et simple

L’Instax Mini 8 est l’appareil d’entrée de gamme Instax Mini. Il en est le modèle phare, l’appareil le plus vendu sur le segment instantané de Fujifilm. Sa simplicité d’utilisation, son design tout en rondeurs et sa disponibilité dans de multiples coloris en font un boîtier très prisé par un public de jeunes ou très jeunes photographes.

Si les contrôles pour la prise de vue sont relativement succincts, ils sont jugés suffisants pour un usage sans prise de tête. L’appareil s’en sort plutôt bien pour les portraits en intérieur et en soirée, où il est capable de faire mouche à grand renfort de flash. Celui-ci se déclenche en revanche systématiquement ou presque, ce qui peut parfois s’avérer pénalisant. Le prix de l’Instax Mini 8 le positionne comme l’appareil le plus abordable de sa catégorie, toutes marques confondues.

Photos au format Instax Mini prises avec des filtres de couleur.

L’Instax Mini 8, l’appareil le plus populaire de la gamme, bénéficie de nombreux accessoires, parmi lesquels de sympathiques filtres de couleur.

Ces raisons poussent Fujifilm à reprendre les mêmes recettes pour renouveler son entrée de gamme sur une base similaire. La firme japonaise va ainsi commercialiser, courant 2017, un Instax Mini 9 reprenant toutes les clefs qui ont fait le succès de l’Instax Mini 8. Ce nouveau modèle intégrera un miroir à selfie. Une fonction qui n’était pour le moment disponible que sur l’Instax Mini 70.

L’instax Mini 70 : l’as du portrait

L’Instax Mini 70 se présente comme le milieu de gamme chez Fujifilm. Proposé, à l’instar de l’Instax Mini 8, dans un large éventail de coloris, il se distingue surtout de celui-ci en offrant des fonctions plus avancées, qui garantissent un meilleur contrôle lors de la prise de vue.

L'Instax Mini 70 se distingue par un look plus classieux, plus soigné que celui de l'Instax Mini 8. Il propose également des fonctions idéales pour les portraits.

L’Instax Mini 70 se distingue par un look plus classieux, plus soigné que celui de l’Instax Mini 8. Il propose également des fonctions idéales pour les portraits.

Il se destine à un public plus averti, habitué aux appareils photos ordinaires et qui souhaite retrouver un minimum d’options sur un boîtier instantané. Avec ce modèle, il est possible de forcer le déclenchement du flash, mais pas de le basculer sur off en revanche. L’utilisateur peut choisir parmi plusieurs modes de prises de vue. Un mode macro permet notamment de faire la netteté sur une courte distance.

Cette fonction, couplée avec le miroir à selfie greffé sur la face avant de l’appareil, garantit des selfies réussis, pris à bout de bras. Mais l’appareil sait aussi faire dans les portraits de groupe, avantagé par un retardateur bien conçu.

L’Instax Mini 90 Neo Classic : pour les plus exigeants

L’Instax Mini 90 Neo Classic n’est pas l’appareil le plus récent dans la gamme Mini de Fujifilm, mais il reste la référence pour tous ceux qui veulent aller plus loin qu’avec un boîtier s’appuyant sur beaucoup d’automatismes. Les photographes qui souhaitent disposer d’un maximum de contrôle pour leurs images trouveront ici le modèle le plus abouti de Fujifilm sur le plan fonctionnel.

A droite, l'entrée de gamme Instax avec l'Instax Mini 8. A gauche, l'Instax Mini 90, pour les plus exigeants. Des différences de prix, de design, de fonctions.

A droite, l’entrée de gamme Instax avec l’Instax Mini 8. A gauche, l’Instax Mini 90 Neo Classic, pour les plus exigeants. Entre ces deux appareils, des différences de prix, de design, de fonctions.

On retrouve, comme avec l’Instax Mini 70, un système basé sur plusieurs modes de prise de vue, et la possibilité de couper le flash. Les réglages sont toutefois plus fins dans la mesure où il est enfin possible de désactiver le flash, ou d’ajuster l’exposition pour produire une image plus claire ou plus foncée. Ce modèle est également le seul à proposer la double exposition. En mode macro, le viseur s’ajuste pour tenir compte de l’effet de parallaxe. On peut lui reprocher un mode B (pour les poses longues) un peu léger, pour être taquin.

Voici un appareil qui séduira les photographes plus exigeants, ceux qui voudront et sauront corriger le tir après un premier essai qui ne donne pas entière satisfaction.

Des concurrents qui gagnent à être connus

Les appareils commercialisés par Fujifilm se retrouvent dans toutes les grandes enseignes, sont distribués un peu partout. Cependant, d’autres marques ont mis sur le marché des appareils qui, sans bénéficier de la même visibilité, ont pourtant de beaux atouts à faire valoir.

C’est le cas de Lomography avec ses Lomo’Instant. Les boîtiers de cette marque fonctionnent, eux aussi, avec les films Instax de Fujifilm et proposent des options et fonctions très intéressantes, inexistantes pour certaines sur les appareils de Fujifilm.

Leur prix et leurs spécificités techniques les positionnent plutôt comme des concurrents de l’Instax Mini 90 Neo Classic, mais si vous êtes à la recherche d’un appareil complet, riche en fonctions et à fort potentiel créatif, vous devriez définitivement considérer un de ces modèles pour votre achat.