Appareil Lomo'Instant Automat de Lomography. Focntionne avec les films Instax Mini de Fujifilm.

Test du Lomo’Instant Automat (Lomography)



Le Lomo’Instant Automat est le dernier né sur le segment de la photo instantanée chez Lomography. Le projet, comme plusieurs autres lancés précédemment par la marque, a fait l’objet d’un financement éclair sur Kickstarter, où il a suscité un engouement massif. L’appareil est à la hauteur des attentes et Lomography tient peut-être, avec le Lomo’Instant Automat, le meilleur appareil “polaroid” Instax Mini disponible en 2017. Voici pourquoi.

Design

Les appareils Lomography sont toujours déclinés dans de très nombreuses finitions et le Lomo’Instant Automat ne fait pas exception à la règle. Dès son lancement il a été proposé dans une demie douzaine de versions. J’ai pour ma part craqué pour le modèle South Beach qui sort un peu du lot, avec ses coloris bordeaux et crème.

Le look du boitier ne se rapproche de rien de connu et ne manque pas d’éveiller la curiosité.

Au dos du boitier, une bande argentée court sur la hauteur de l’appareil. J’ai d’abord cru que les espèces de hiéroglyphes extra terrestres qui ornaient la bande donnaient des indications sur l’utilisation de l’appareil, mais après y avoir regardé plusieurs fois de plus près j’ai dû me résoudre à admettre qu’elles ne portent en fait aucun message caché, et qu’elles servent un but purement design.

Malgré cela, une fois l’appareil en main, j’ai été déçu par quelques points. Le viseur est étroit, peu lisible. Il est traversé par un repère censé servir de guide pour l’usage de la lentille de close up mais je suis sceptique.
Le bouton de déclenchement, couvert d’un miroir pour les selfies, produit un bruit presque risible quand il est actionné.
Des détails, certes, mais qui ne laissent pas une impression de qualité de fabrication ultra soignée.

Dans les bonnes conditions de lumière, le Lomo'Instant Automat est capable de produire de belles images. Ici le flash a été utilisé en intérieur, à proximité d'une fenêtre.

Dans les bonnes conditions de lumière, le Lomo’Instant Automat est capable de produire de belles images. Ici le flash a été utilisé en intérieur, à proximité d’une fenêtre.

Fonctionnement

Avant de démarrer

Pour allumer l’appareil vous devez tourner la bague de sélection des distances, accessible sur l’objectif. Bougez de la position off pour sélectionner un des trois réglages disponibles: 0,60 cm, 1-2 m, 2 m – Infini. Mémorisez bien ces valeurs (elles ne sont pas indiquées sur l’appareil) et essayez d’évaluer au mieux votre distance au sujet afin d’obtenir des images nettes. Les deux piles CR2 qui alimentent l’appareil sont coûteuses et peu courantes, aussi pensez également à éteindre l’appareil. Celui-ci se met heureusement automatiquement en veille après cinq minutes d’inactivité.

Fonctions principales

Les contrôles et fonctions du Lomo’Instant Automat sont répartis à travers différents boutons accessibles au dos de l’appareil. On retrouve dans l’ordre les options suivantes.

Le flash

Il est actif par défaut et son déclenchement est automatique, mais il est heureusement possible de le switcher sur off. Une option qui prend tout son intérêt dans de nombreuses situations, et notamment lorsque l’on souhaite éviter de cramer un premier plan ou un sujet très proches.

La correction de l’exposition

Il est possible d’ajuster l’exposition de l’image pour obtenir une photo plus claire ou plus sombre. C’est bien sûr utile pour corriger le tir, après une première image qui ne donne pas entièrement satisfaction. Les possesseurs du Lomo Instant qui auront une connaissance approfondie de leur boitier auront recours à cette fonction pour compenser à l’avance, dans un sens ou dans l’autre, le calcul auto de l’exposition de leur boîtier, ou afin de favoriser des effets qu’ils souhaiteront obtenir.

L’exposition multiple

Le Lomo’Instant Automat vous laisse la possibilité de multiplier les poses sur une même image. Il est donc possible de réaliser des doubles expositions, mais aussi des expositions multiples. Attention, si réussir ses doubles expositions demande déjà une certaine pratique, les tentatives autour des triples et quadruples expositions virent carrément à l’expérimental.
Pour activer ce mode, il faut presser la touche MX avant de déclencher. Puis de prendre autant de poses que souhaitées. L’éjection de la photo est bloquée, elle ne se produit que lorsque vous appuyez de nouveau sur la touche MX.

Comme sur le 90 Neo Classic de Fujifilm, les images sont éjectées sur le côté de l'appareil.

Comme sur le 90 Neo Classic de Fujifilm, les images sont éjectées sur le côté de l’appareil.

La pose longue (B)

La dernière fonction vous permet de basculer du temps de pose automatique au temps de pose prolongé, ou pose B (pour Bulb). La pose B s’étend au maximum sur une durée de 30s. Pour maîtriser au mieux ce mode vous aurez besoin d’une pile dans le bouchon d’objectif, qui fait également office de télécommande : une première pression assurera le déclenchement en même temps que l’ouverture du diaphragme, une seconde refermera celui-ci et mettra du même coup fin à l’exposition. La photo est éjectée dans la foulée. Il est évidemment recommandé de fixer l’appareil sur trépied pour éviter les flous de bougé, sauf si c’est précisément un effet que vous recherchez.

Une petite LED associée à chaque réglage vous indique s’il est actif, ou vous renseigne sur son statut (flash en cours de chargement par exemple).

Le dos du Lomo'Instant Automat, qui donne accès aux fonctions principales, à la trappe de chargement de la cartouche de film et à celle des piles.

Le dos du Lomo’Instant Automat donne accès aux fonctions principales, à la trappe de chargement de la cartouche de film et à celle des piles.

Accessoires et complément optiques

Le Lomo’Instant Automat reprend plusieurs des fonctions et accessoires qui ont fait l’originalité des modèles précédents : lomo Instant et Lomo Instant Wide. Ceux qui sont familiers de ces modèles ne seront donc pas perdus. Sont repris notamment les éléments suivants.

Le bouchon d’objectif-télécommande

L’astucieux système de bouchon d’objectif qui cache aussi une fonction de télécommande pour déclencher à distance, en mode Auto ou en mode B. Attention toutefois, le recours à cette fonction nécessite une pile plate de type CR1632 (3V), qui se loge directement dans le bouchon.

Les flashs colorés (color gels)

Le Lomo’Instant Automat est livré avec une série de filtres de couleurs. Ils prennent la forme de fines vignettes colorées et translucides qui viennent se placer devant le flash de l’appareil, en se glissant dans une encoche prévue à cet effet. L’idée est de teindre l’éclair émis par le flash et de donner par extension une dominante de couleur à votre image. Le panel est large, les couleurs variées et plus ou moins denses pour vous laisser tester de multiples variantes.

Le kit de compléments optiques

Comme ses prédécesseurs sur le segment instantané, le Lomo’Instant Automat dispose d’un kit de compléments et accessoires optiques conçus se greffer sur l’objectif de base. On retrouve ainsi :

  • Un complément Grand Angle
  • Un complément Fish eye, qui déforme la scène au point de produire une image ronde sur fond noire
  • Un complément Macro pour des prises de vues à 10 cm du sujet
  • Un accessoire baptisé Splitzer, conçu pour obtenir des effets créatifs en ayant recours aux expositions multiples. Ce n’est pas l’élément le plus évident à maîtriser, il vous demandera pas mal de pratique.
Difficile d'être précis avec la lentille de close-up. Oubliez le viseur, placez l'objectif directement dans l'axe du sujet, à une distance allant de 10 à 15 cm.

Difficile d’être précis avec la lentille de close-up. Oubliez le viseur, placez l’objectif directement dans l’axe du sujet, à une distance allant de 10 à 15 cm.

Tous ces éléments se vissent sur l’objectif principal. Lorsque vous utilisez les trois premiers, faites bien attention à choisir le réglage de distance approprié sur l’objectif. J’ai dû consulter plusieurs fois le manuel de l’appareil avant de mémoriser le réglage adéquat pour chacun.

Qualité des images

Le Lomo’Instant Automat reprend donc, avec cette profusion de gadgets et d’accessoires, une recette éprouvée avec les modèles instantanés précédents de Lomography. Mais la comparaison s’arrête là. Alors qu’un appareil comme le Lomo Instant Wide visait presque toujours à côté de la plaque, produisant un nombre important de ratés avec des images trop claires, trop sombres ou même floues, le Lomo’Instant Automat se distingue au contraire par son acuité, sa capacité à voir juste.

Lomography a beaucoup insisté, au moment de dévoiler son Lomo’Instant Automat, sur le caractère infaillible de son système d’exposition, censé s’adapter à tous les cas de figure. Il faut reconnaître que des efforts semblent avoir été faits sur ce point et la mesure de l’exposition vise très juste la plupart du temps, avec des images ni trop sombres, ni trop claires. Les couleurs sont étonnamment belles, bien rendues, les photos se révèlent contrastées, et bien nettes, au moins dans toute la partie centrale du cadre.

Cela va demander un peu plus d’expérience pour en avoir le cœur tout à fait net mais je me demande si le Lomo’Instant Automat n’est pas, sur le plan de la qualité des images, meilleur que le 90 Neo Classic de Fujifilm.

Verdict

Avec le Lomo’Instant Automat, Lomography revisite le modèle phare de sa gamme instantanée et comble les lacunes précédentes. S’il reprend de nombreuses idées et caractéristiques exclusives à la marque, avec le système de compléments optiques notamment, le Lomo’Instant Automat peut surtout se targuer d’avoir un système d’exposition plus performant.
Bien manié, il est capable de délivrer les images Instax Mini probablement les plus nettes et les mieux exposées que l’on puisse trouver.
Si vous aimez cette approche Lomo avec des gadgets à profusion et tout ce qu’il faut pour expérimenter, le Lomo’Instant Automat a de quoi vous séduire.

Quel appareil peut tenir la comparaison avec le Lomo'Instant Automat, en dehors du Fuji 90 Neo Classic ?

Seul le Fuji 90 Neo Classic peut soutenir la comparaison avec le Lomo’Instant Automat.

Avantages du Lomo’Instant Automat

  • Bonne mesure de l’exposition, qui ne donne que peu de ratés
  • Images bien nettes lorsque l’on respecte les distances prescrites
  • De nombreuses possibilités créatives

Inconvénients du Lomo’Instant Automat

  • Qualité de fabrication un peu légère
  • Système d’alimentation contraignant : deux piles CR2 pour l’appareil, une pile CR1632 pour la télécommande
  • Kit complet d’accessoires un peu encombrant en déplacement