Le Polaroid Autofocus 660

Test du Polaroid Autofocus 660



De prime abord, le Polaroid 660 n’est peut-être pas le plus sexy, mais il présente pourtant de nombreux atouts pour réussir de beaux polas. Passons en revue les qualités de cet appareil photo Poalroid et voyons ce qu’il propose de plus que les autres.

L’autofocus par Sonar

Le Polaroid 660 Autofocus est le premier de la série 600 à disposer d’un système de mise au point par Sonar, dont la technologie avait été utilisée auparavant sur des modèles comme le SX-70 Sonar OneStep ou le Polaroid 5000. Ce système d’autofocus repose sur la diffusion d’ultrasons pour déterminer la distance au sujet et opérer la mise au point. Cette technologie s’avère efficace et donne des images plus nettes que d’autres modèles moins évolués, comme par exemple les Polaroid 635 SuperColor, Polaroid 1000, etc. Sur l’appareil, le sonar correspond à cette structure en nid d’abeille positionnée à côté de l’objectif.

Polaroid 660 AF : le sonar

Voici le sonar, qui a équipé les modèles de Polaroid les plus aboutis.

La distance minimale de mise au point est avantageuse : 60cm, sans recours à une douteuse lentille de plastique comme avec le modèle 635 CL.

Une mise au point auto débrayable

Le boîtier dispose d’un bouton blanc situé sous le flash, et que vous pouvez maintenir pressé au moment où vous déclenchez pour débrayer la mise au point automatique. Comment s’opère alors la mise au point ? C’est un brin mystérieux, mais elle se repose alors vraisemblablement sur un système par défaut similaire à celui des appareils de la série 600 moins évolués. Une mise au point fixe fonctionnant pour un maximum de cas.
Bon, cette fonction a le mérite d’exister, mais elle ne devrait pas vous servir tous les jours. A la rigueur, si l’envie vous prend de prendre une photo à travers une vitre (cas dans lequel l’autofocus par Sonar se baserait par défaut sur le premier objet rencontré : la vitre, et non le sujet qui vous intéresse situé derrière celle-ci).

Polaroid 660 AF : bouton de débrayage de la mise au point

Le bouton carré et blanc situé sous le flash vous permet de débrayer le sonar. Pas utile tous les jours.

Dans les faits, les cas où la mise au point par Sonar vous plantera ne sont pas légion et vous pouvez vous fier à elle les yeux fermés dans 98% des cas.

Notez enfin que dans un cas comme dans l’autre, la mise au point ne sera pas perceptible dans le viseur, vous ne prévisualiserez pas la netteté ni la profondeur de champ.

Le flash intégré

Le Polaroid 660 dispose d’un flash intégré. Ne vous y trompez pas, il s’agit là d’une qualité essentielle pour les polaroids, qui sont excessivement gourmands en lumière. C’est bien simple, ils n’en ont jamais assez ! Même en plein jour, n’hésitez pas à avoir recours au flash pour déboucher les ombres ou pour bien isoler votre sujet sur le fond.

Le flash doit d’abord se charger avant de pouvoir être émis. Composez votre image et dans le même temps appuyez légèrement sur le déclencheur : un voyant rouge s’allume dans le viseur, et un léger son se fait entendre pendant 5 secondes. Lorsque le voyant s’éteint, le flash est chargé et peut être déclenché au moment où vous prenez la photo. Un poil contraignant, dans la mesure où l’on perd un peu en spontanéité, mais en revanche, une fois chargé, même si vous ne prenez finalement pas la photo tout de suite, le flash reste opérationnel pendant un temps.

Débrayable lui aussi

Dans les cas où vous souhaiteriez tenter un contre jour, ou bien quand la lumière est largement abondante en extérieur et ne crée pas d’ombres que vous souhaiteriez déboucher au flash, vous voudrez désactiver celui-ci, vous assurer qu’il ne fonctionnera pas.

Polaroid 660 AF : le déclencheur double

Le déclencheur double du Polaroid 660. Lorsque vous appuyez sur le bouton rouge, le flash se déclenche si l’appareil estime que c’est nécessaire. Si vous appuyez juste derrière celui-ci, au niveau de la petite languette, le flash sera désactivé.

Le Polaroid 660, équipé d’un déclencheur double, vous laisse cette possibilité de prendre une photo sans flash. En pressant le déclencheur le plus discret, placé plus bas et en retrait du déclencheur principal, le flash sera inhibé, inopérant. Avec le déclencheur le plus visible, le flash ne s’activera que si l’appareil estime que c’est nécessaire. Attention, c’est ce qui arrivera la plupart du temps.

Autres caractéristiques et fonctionnalités

Parmi les autres caractéristiques et fonctionnalités, se retrouve le curseur pour éclaircir/obscurcir vos images. A tester une fois que vous avez une connaissance approfondie de votre appareil. Le plus souvent, vous devriez faire sans, car le boîtier fait appel à un système de mesure d’exposition très performant, qui donne de bons résultats dans une très grande majorité de cas. Appelé LightMixer, il a équipé de nombreux modèles d’appareils Polaroid.

Ce Polaroid fonctionne avec les films 600 d’Impossible Project et vous permet d’exploiter au mieux toute la richesse de cette gamme.

Polaroid 660 AF : signature Polaroid

Sur le Polaroid 660 AutoFocus, pas de ruban arc-en-ciel courant sur la façade, à la manière des autres boîtiers 600, mais un carré arc-en-ciel plus discret dans un angle.

Conclusion

Le Polaroid 660 est doté de deux fonctionnalités essentielles : un flash intégré et un système de mise au point efficace, qui font de lui un candidat très sérieux si vous êtes à la recherche d’un boîtier qui ne satisfera pas uniquement votre envie nostalgique de posséder un vieux Polaroid, mais qui mettra également toutes les chances de votre côté pour faire de belles images.

Soyez donc attentifs si vous hésitez entre plusieurs modèles d’appareil photo Polaroid. Une petite différence dans le nombre indiqué sur le modèle peut vous faire passer d’un modèle sympa à un modèle performant.