Polaroid OneStep2 et cartouches de films Polaroid Originals

Un bilan de l’automne et de la fin d’année 2017



L’automne s’en est allé, entraînant dans son sillage une dernière brassée de feuilles mortes poussée par une fraîche bourrasque. Il est temps de faire le point sur les dernières actualités de la photo instantanée, au moment où nous basculons vers une nouvelle année.

La dernière partie de l’année 2017 a été dense, avec la découverte de quelques appareils et de plusieurs films que je n’avais pas encore eu l’occasion d’essayer.

Du côté des appareils

J’ai pu avoir, quelques jours durant, le tout nouvel appareil de Polaroid Originals (ex Impossible Project), le Polaroid One Step 2. Tout nouveau, vraiment ? Empruntant pour beaucoup la recette éprouvée qui a fait la popularité d’un modèle sorti il y a 40 ans, ce One Step 2 est un habile mélange d’influence vintage et d’innovation. Un choix raisonnable et qui n’est pas pour nous déplaire, après l’I-1, précédent modèle sorti par Impossible Project, qui voulait se démarquer des polas à l’ancienne mais se prenait les pieds dans un fonctionnement alambiqué, nécessitant notamment de passer par une appli pour piloter manuellement l’appareil avec une connexion Bluetooth. Vous pouvez retrouver le test du OneStep 2 sur le site.
Autre nouvelle réjouissante, Polaroid Originals a lancé une nouvelle génération de films, et a enfin pu revoir le coût de ceux-ci à la baisse. On gagne trois ou quatre euros par cartouche. Toujours ça de pris.

Second appareil testé dans la dernière ligne droite de l’année : le Lomo’Instant Automat Glass, que Lomography m’a gentiment prêté. Ce modèle est une itération luxueuse du Lomo’Instant Automat, équipée d’un objectif en verre avec une focale plus grand angle. L’agréable finition Magellan du modèle Glass est également exclusive à ce modèle.

La finition Magellan du Lomo'Instant Automat Glass et les capacités de la bête m'ont tapé dans l’œil.

La finition Magellan du Lomo’Instant Automat Glass et les capacités de la bête m’ont tapé dans l’œil.

J’espère avoir en 2018 l’occasion de mettre les mains sur le Lomo’Instant Square, le dernier appareil instantané lancé par Lomography sur Kickstarter (comme à l’accoutumée). Cet appareil, qui utilisera les recharges de films Instax Square de Fujifilm, devrait reprendre des ficelles chères à Lomography, avec notamment de nombreuses fonctions et accessoires créatifs, et venir ainsi se positionner comme un véritable cousin des Lomo’Instant Automat et autres Lomo’Instant Wide. Il ne s’agira pas d’un appareil hybride, comme l’Instax Square de Fujifilm, mais d’un appareil 100% analogique qui brillera par une particularité… il sera en effet le premier appareil instantané capable de prendre des photos sur deux formats de film Instax différents, Square et Mini. Lomography a en effet conçu pour ce boitier un dos spécial, interchangeable. Rien que ça !

Du côté des films

J’en parlais un peu plus haut, Polaroid Originals a sorti une nouvelle génération de films. J’ai pu mettre à l’épreuve les films couleurs et les films noir et blanc. On se rapproche encore du niveau des films Polaroid d’autrefois, même s’il reste encore du chemin à parcourir. Le temps de développement a été optimisé, les images présentent des couleurs intéressantes mais les photos ne sont toujours pas exemptes de défauts. Les tâches, qui apparaissent aléatoirement sur certains lots, agacent parfois, sans gâcher complètement l’expérience… Je fais la fine bouche, mais espérons que cette nouvelle génération n’est qu’une étape supplémentaire avant d’atteindre un niveau de qualité optimal et stabilisé.
En tout cas, on a pu voir avec plaisir sur la fin d’année que Polaroid Originals semble décidé à reprendre la production des éditions spéciales, puisque des films Duochrome Rose et Noir mais aussi Bleu et Noir sont d’ores et déjà disponibles.

J’ai profité des derniers mois de l’année pour découvrir des éditions spéciales de films Instax Mini. Après une édition Emoticons qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, j’ai pu retrouver avec plaisir les personnages de Zootopia dans une édition qui les met bien en valeur. Les personnages du film d’animation de Disney sont mis en scène dans un style cartoon mignon-tout-plein.
J’ai également beaucoup apprécié les films Instax Mini Rainbow. Avec leurs dégradés délicats et leurs couleurs douces, ils sont entrés en bonne position dans le top 5 de mes films Instax Mini préférés.

Le film Emoticons Instax Mini, marrant mais pas très fin, ni élégant.

Le film Emoticons Instax Mini , marrant mais pas très fin, ni élégant.

Annonces à la pelle chez Fujifilm

La fin d’année 2017 a été foisonnante pour Fujifilm, qui a multiplié les annonces.
La marque lance notamment un nouveau coloris pour l’Instax Square. L’appareil, qui n’était jusqu’à présent disponible qu’en noir, est maintenant proposé en blanc. Il se voit également doté d’une mise à jour de son firmware, qui apporte son lot de nouveautés. Les heureux possesseurs de cet appareil apprécieront !

L'Instax Square (SQ10) est maintenant disponible en coloris blanc !

L’Instax Square (SQ10) est maintenant disponible en coloris blanc !

Signe que Fujifilm souhaite installer durablement le format Square, une imprimante Instax Share SP-3 a vu le jour. Elle reprend le concept de l’Instax Share SP-2 dont nous avons déjà parlé ici, en offrant la possibilité d’imprimer des photos depuis une appli pilotée sur son téléphone, mais fonctionne pour sa part avec le film carré Instax Square. L’objet, avec ses lignes qui lui donnent un look quasi futuriste, a de quoi séduire.

L'imprimante Instax Share SP-3 permet d'éditer ses images avant de les imprimer sur du papier photo Instax Square.

L’imprimante Instax Share SP-3 permet d’éditer ses images avant de les imprimer sur du papier photo Instax Square.

Enfin, nombreux étaient ceux qui en rêvaient, et Fujifilm a fini par le faire : les amoureux du format Instax Wide peuvent désormais acheter du film Monochrome. Le noir et blanc n’existait jusqu’ici qu’au format Instax Mini, et beaucoup se désespéraient de n’avoir que du film couleur dans la gamme Wide.

Pour le moment, et en dehors de la sortie prochaine du Lomo’Instant Square mentionnée plus haut, 2018 s’annonce un peu plus calme… Mais restons vigilants ! Le secteur de l’instantané continue d’avoir la bougeotte, et par moments les choses sont allées très, très vite en 2017.
Aussi, les douze mois à venir pourraient bien nous réserver des surprises. Quoiqu’il en soit, je ne manquerai pas de refaire le point dans quelque temps pour vous présenter les nouveautés passées entre mes mains ou mes dernières aventures avec l’instantané.